loader
banner

Kpalimé, 10 nov. (ATOP)- Les professionnels des médias publics et privés du grand Lomé, des régions Maritime et des Plateaux-ouest, participent les 10 et 11 novembre à Kpalimé, à un atelier de réflexion sur les stratégies visant un traitement valorisant l’image de la femme dans les médias à l’ère du web 2.0.

Initié par le ministère de la communication et des médias, cet atelier a reçu l’accompagnement de l’Organisation des Nations Unies pour l’Education, la Science et la Culture (UNESCO). Il fait suite à celui tenu à Aného, les 27 et 28 octobre derniers par la cellule genre du ministère sur les enjeux de l’équité genre dans le secteur de la communication et des médias. La rencontre avait pour thème « femme de la communication et des médias : élan vers l’excellence dans le travail et espoir d’équité ».

L’objectif de la présente rencontre, est de sensibiliser davantage à la protection de la femme dans les médias en rompant avec la dévalorisation de son image occasionnée par les réseaux sociaux et relayée par les canaux professionnels.

Durant les deux jours, les participants vont s’employer à recenser les mauvaises utilisations faites de l’image de la femme sur les réseaux sociaux avec la complicité des médias. Ils exploreront aussi les bonnes pratiques pour redorer l’image de la femme à travers les productions médiatiques afin de les armer pour combattre les stéréotypes sur les femmes dans les médias au Togo. Les journalistes apprendront également à donner le bon exemple en adoptant un traitement valorisant la femme dans les contenus médiatiques.

Le conseiller technique auprès du ministre de la Communication et de Médias, Ambroise Klévor a interpelé les professionnels des médias à l’assiduité et à la concentration afin que les résultats des réflexions soient à la hauteur de leur engagement en faveur de la cause de la promotion de la femme qui aspire à s’intégrer dans un paysage professionnel égalitaire et dans un monde où l’homme et la femme seront à tout point de vue complémentaires. M. Klévor a exprimé sa reconnaissance à l’UNESCO pour le financement de ce séminaire et au secrétariat national de la même organisation pour son accompagnement.

Le préfet de Kloto, Assan Koku Bertin a relevé les efforts du gouvernement pour faire de l’équité genre un pilier du développement. « Petit à petit, les choses s’améliorent, l’image de la femme s’améliore, la femme est en train de jouer progressivement son rôle dans notre société aujourd’hui, mais ce n’est pas totalement suffisant, le chemin reste encore long, c’est pourquoi le gouvernement voudrait associer les professionnels des médias que vous êtes pour mener cette lutte. Je voudrais vous inviter à tirer le meilleur de cette formation pour que le Togo devienne une référence en matière de traitement valorisant l’image de la femme sur les médias », a affirmé le préfet. ATOP/AYH/CA

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

× Comment puis-je vous aider ?